Amblyopie adulte

L’amblyopie, mieux connue sous le nom d’ « œil paresseux », est une affection oculaire courante où une diminution de la vision se produit dans un œil ou dans les deux yeux en raison du développement anormal de la vision chez le nourrisson ou l’enfant.

En termes simples, c’est lorsque la vision de l’un des yeux est réduite parce que l’œil et le cerveau ne fonctionnent pas correctement ensemble. Près de 3 % de la population souffre d’amblyopie et la plupart des gens ne savent même pas qu’ils en sont atteints. L’amblyopie adulte est très fréquente à cause de cela.

Il existe plusieurs types d’amblyopie : strabisme, privation et réfraction. L’amblyopie strabismique se développe à partir du désalignement de deux yeux, au cours duquel un œil peut entrer ou sortir, monter ou descendre. La privation d’amblyopie résulte d’une cataracte, qui est une obstruction physique de la vision. L’amblyopie réfractive est causée par l’incapacité d’un œil à se concentrer aussi bien que l’autre (hypermétropie ou myopie).

Peu importe le type ou la cause, l’amblyopie touche des personnes de tous âges. C’est la cause la plus fréquente de diminution de la vision chez les enfants, les adolescents et les adultes d’âge moyen. On croit souvent à tort que cette affection visuelle ne peut être traitée chez l’adulte. L’amblyopie se soigne peut importe l’âge du patient.

Amblyopie adulte : symptômes courants

Les symptômes courants de l’amblyopie sont les suivants :

  • Mauvaise perception de la profondeur
  • Vision floue ou vision double
  • Le fait de plisser les yeux, d’incliner la tête ou de fermer un œil pour lire ou voir un objet
  • Un œil errant vers l’intérieur ou vers l’extérieur

L’amblyopie affecte non seulement votre vision, mais elle peut aussi affecter votre perception de la profondeur, ce qui vous cause des problèmes dans vos activités quotidiennes. Par exemple, vous pourriez avoir de la difficulté à conduire, à jouer à la balle avec votre enfant ou à monter les marches de votre maison ou de votre lieu de travail.

Si vous avez remarqué que ces tâches sont devenues difficiles, un programme de thérapie visuelle peut vous aider à remettre votre vision sur les rails. Il est important que vous fassiez appel à un professionnel, car un examen de base de la vue ne permettra pas de détecter correctement l’amblyopie. Des tests d’acuité visuelle spécialisés sont réalisés pour diagnostiquer avec précision l’affection.

Une fois que l’amblyopie est diagnostiqué, un programme thérapeutique individualisé est mis en place. La thérapie visuelle consiste en des exercices simples qui encouragent les deux yeux à travailler ensemble avec le cerveau. Des appareils informatiques et optiques spécialisés, tels que des lentilles thérapeutiques, des prismes et des filtres pour renforcer la connexion de votre œil faible avec le cerveau sont également utilisés.

Une fois que vous aurez atteint les étapes finales de votre programme de thérapie visuelle, vos nouvelles habiletés visuelles acquises seront renforcées par la répétition et l’intégration des habiletés motrices et cognitives.

Traitement de l’amblyopie chez l’adulte

Les options de traitement pour les adultes atteints d’amblyopie ne sont pas magiques. Elle est réelle et fondée sur la science. Pendant des décennies, les ophtalmologistes ont cru que si un patient souffrait d’amblyopie, il ne pouvait pas être traité après son enfance. Que l’âge limite soit de 6 ans, 8 ans ou 10 ans, on a supposé qu’après cet âge, il était inutile d’essayer d’améliorer la vision de l’œil « paresseux ». On pensait que même si la vision s’améliorait, elle s’aggraverait de nouveau après l’arrêt du traitement.

L’amblyopie est une condition dans laquelle la vision est réduite dans un œil ou dans les deux yeux même avec des lunettes. Par définition, elle n’est pas causée par une maladie ou une blessure, mais se développe lorsque le cerveau ne reçoit pas suffisamment de stimulation visuelle pour utiliser les deux yeux ensemble. Cela peut être dû à une vision floue pour un certain nombre de raisons ou à un mauvais alignement des yeux. La détection précoce de l’amblyopie est essentiel.

Pendant de nombreuses années, le seul traitement de l’amblyopie a été l’occlusion, c’est-à-dire le port d’un timbre sur l’œil avec une meilleure vision pour forcer l’œil ayant une mauvaise vision à travailler. Même si aucun membre de votre famille n’avait besoin de porter un cache-œil, vous connaissez probablement le concept dans la culture populaire. Le patch peut être efficace s’il est fait correctement. Mais c’est un travail difficile et il faut de la motivation.

L’amblyopie adulte peut-elle être traitée ?

L’amblyopie adulte peut être traitée parce que le cerveau présente une « plasticité ».  Les circuits du cerveau peuvent changer à tout âge.  On utilise la thérapie de la vision pour rééduquer le système visuel.  Cela comprend non seulement les yeux, mais aussi le cerveau et les voies visuelles. Le traitement de l’amblyopie adulte comprend :

  • Lunettes ou lentilles cornéennes (des lentilles appropriées peuvent aider à réduire le stress afin que l’œil sous-utilisé puisse commencer à travailler plus efficacement)
  • Forcer l’œil le plus faible à travailler en bloquant ou en embuant l’œil favori avec des lentilles spéciales, un cache-œil ou des gouttes pour les yeux
  • Un programme de thérapie visuelle pour aider à égaliser la vision dans les deux yeux, améliorer la coordination oculaire et restaurer une vision claire et nette

Traitement de l’amblyopie chez l’adulte

La confusion quant à savoir si l’amblyopie peut être traitée chez les adultes peut être liée à certaines recherches scientifiques menées à la Harvard Medical School, où l’on a traité des chats atteints d’amblyopie.

Les chercheurs croyaient que les chats ne retrouveraient pas leur stéréovision parce qu’ils étaient au-delà de la période critique du développement de la vision, soit entre l’âge de deux et huit ans. On sait maintenant que la fin de la période critique signifie que le traitement de l’amblyopie sera plus difficile, mais pas impossible.

Dans son livre, la Dre Barry offre un exemple étonnant d’un amblyope qui a fait l’expérience de la plasticité du cerveau à un âge plus avancé.

Auteur de l’article : meadmin